27 JUIN 2018

L'événement a rassemblé à Sorbonne Université où se situe le siège de l'EMBRC, des représentants de la Commission européenne, du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche et des délégations gouvernementales des neuf pays fondateurs (Belgique, Espagne, France, Grèce, Israël, Italie, Norvège, Portugal, Royaume-Uni).

Fruit d’une adhésion commune des pays européens jouissant d’une grande façade maritime, l’EMBRC - ERIC est une plateforme de recherche en écologie et biologie marine, qui regroupe 24 stations marines européennes. Elle fournit des installations de pointe, des plateformes technologiques et des services avancés pour étudier les organismes marins et les écosystèmes. Elle permet le développement de nouvelles technologies et des modèles biologiques marins afin d’approfondir les découvertes en sciences de la vie, ainsi que les efforts de surveillance écologique marine à long terme.

EMBRC-ERIC est un moteur dans le développement des biotechnologies bleues des régions maritimes, soutenant à la fois les activités de recherche fondamentale et appliquée pour des solutions durables dans les secteurs de l'alimentation, de la santé et de l'environnement.

L'EMBRC-ERIC est ainsi essentiel pour relever les grands défis scientifiques et technologiques :

  • Comprendre le fonctionnement de l'écosystème marin pour que demain les océans soient en bonne santé 
  • Préserver la biodiversité marine océanique mondiale.
  • S’appuyer sur le potentiel du domaine marin pour développer de nouveaux biomatériaux.
  • Fournir à la fois des modèles biologiques marins traditionnels et des nouveaux pour approfondir les découvertes fondamentales des sciences de la vie.
  • Développer des technologies, des normes et des méthodes qui soutiennent les percées scientifiques.

Sorbonne Université, première université française à porter une infrastructure européenne, anime en partenariat avec le CNRS, EMBRC-France, nœud français de l’ERIC qui regroupe les trois stations marines SU/CNRS de Banyuls, Roscoff, Villefranche-sur-Mer et sur les trois façades maritimes du territoire métropolitain.