7 NOV 2019
10 ans fondation - Pierre Kitmacher_Sorbonne Université
10 ans fondation ©Pierre Kitmacher_Sorbonne Université

Lancée en juin 2018, sa première campagne de levée de fonds « Bienvenue au futur » a, depuis, réuni 2 000 donateurs et 60 mécènes désireux d’agir en faveur de l’attractivité nationale et internationale de l’université, de la pleine mobilisation de sa communauté et des diplômés, et d’une synergie accrue avec le monde économique. Il s’agit de la plus importante campagne universitaire de levée de fonds d’Europe continentale déjà menée, avec l’objectif d’atteindre 100M€ d’ici 2022.

A ce jour, 55M€ ont déjà été collectés, permettant le financement de plus de 50 projets, identifiés selon cinq priorités scientifiques : la santé de demain, la transition environnementale, l’intelligence artificielle, le patrimoine pour l’avenir et la ville connectée. Parmi ces projets :

Les Passeports pour les JO

Après les bourses « Passeports pour le Master », lancées en 2014 pour soutenir des étudiants particulièrement méritants en leur permettant de s’engager dans des études longues et exigeantes à Sorbonne Université, la dondation a créé les bourses « Passeports pour les JO » et « Passeports pour les sciences Pluri’Elles ».

Depuis 30 ans, Sorbonne Université accompagne les sportifs de haut niveau dans la réalisation de leur double projet : devenir des sportifs accomplis tout en poursuivant des études universitaires exigeantes dans les meilleures conditions possibles. Ils bénéficient pour cela d’aménagements horaires dans le cadre d’un partenariat entre Sorbonne Université et l’Institut National du Sport (INSEP). À chaque olympiade, des étudiants de Sorbonne Université peuvent ainsi représenter leur pays. Ils ont, par deux fois, décroché une médaille d’or.  

Douze espoirs du sport français et étudiants de Sorbonne Université sont aujourd’hui en mesure de décrocher une qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. Pour espérer être sélectionnés pour les Jeux d’Été, ces étudiants ont besoin de compléter leur formation sportive par des stages spécialisés, représentant une charge financière qu’ils ne peuvent pas toujours supporter. C’est la pourquoi la fondation remettra en 2020 les bourses « Passeports pour les JO » à :

  • Benjamin Auffret : plongeon – Master 1 Informatique
  • Lisa Barbelin : tir à l’arc – Licence 1 Physique Chimie Géosciences Ingénierie
  • Thomas Chirault : tir à l’arc – Polytech 3ème année
  • Danaé Collard : gymnastique rythmique – Licence 1 Mathématiques Informatique Physique Ingénierie
  • Hélène Deconninck : gymnastique rythmique – Licence 1 Mathématiques Informatique Physique Ingénierie
  • Delphine Delrue : badminton – Licence 3 Biologie
  • Joana Desbordes : natation course – Licence 1 Biologie Géosciences Chimie
  • Romane Dicko : judo – Licence 1 Physique Chimie Géosciences Ingénierie
  • Aurel Manga : 110 m haies – Master 2 Electronique
  • Tom Seitz : escrime, spécialité sabre – Polytech 5ème année
  • Laura Tremble : natation synchronisée – Licence 2 Physique
  • Charlotte Tremble : natation synchronisée – Licence 2 Physique

Avec ces bourses d’un montant de 3 000€ par an, les étudiants pourront se donner toutes les chances d’accéder au rêve olympique. La fondation envisage d’ores et déjà de prolonger ce dispositif jusqu’aux JO de Paris en 2024.

  • Montant du mécénat : 50 000€
et les sciences Pluri’Elles

Malgré leur taux de réussite supérieur à celui des garçons en 1ère année de licence, les filles sont minoritaires parmi les étudiants en faculté des Sciences et Ingénierie à Sorbonne Université (41% des étudiants et 27% seulement en filière maths-info).

Pour les encourager à poursuivre leurs études sans que les aspects financiers ne représentent un frein, la fondation a lancé le « Passeport pour les sciences Pluri’Elles ». Destiné à des étudiantes de L1 brillantes et méritantes, inscrites dans des cursus exigeants (double cursus ou cursus bi-disciplinaire), ce nouveau passeport prévoit l’attribution d’une bourse d’un montant de 7 500€ par an et par étudiante, soit 30 000€ sur 4 ans. Les premières bourses seront attribuées en 2020 à une dizaine d’étudiantes.

 

  • Montant du mécénat à ce jour : 50 000€
La Fondation, engagée pour les sciences de la mer

Sorbonne Université est l’une des universités françaises les plus impliquées dans la recherche marine, la médiation scientifique et la protection de l’environnement. Elle appuie tout particulièrement sa recherche sur trois stations marines, piliers de son campus multi-sites pour les sciences de la mer : l’institut de la mer de Villefranche (IMEV), la station biologique de Roscoff et l’observatoire océanographique de Banyuls-sur-Mer.

À Roscoff, le versement d’un don de 475 000€ de la Caisse Régionale du Crédit Agricole du Finistère a permis de participer au financement des projets Blue Train et Blue Valley. L'ambition est de créer un parc d'innovation pour placer les biotechnologies marines au coeur du développement économique, et de positionner le territoire breton en tant que pôle d’excellence en formation professionnelle dans le domaine des biotechnologies marines.

À Villefranche-sur-Mer, le succès de l’opération de crowdfunding « 66° Sentinelles de l’Océan Polaire » a rendu possible l’acquisition d’un flotteur-profileur destiné à mesurer les propriétés physiques et biologiques de l’océan Austral, depuis la surface jusqu’à un kilomètre de profondeur, y compris sous la glace. Les 23 500€ récoltés ont également permis d’assurer les frais d’expédition pour permettre le déploiement du robot dans l’océan, ainsi que les frais de transmission par satellite et de disséminer les résultats obtenus à un public le plus large possible.

Chaire « Anticiper la maladie d’Alzheimer »

La chaire d’excellence « Anticiper la maladie d’Alzheimer » a pour objectif d’améliorer le dépistage précoce de la maladie d’Alzheimer afin d’en prévenir les effets dès le stade asymptomatique, notamment en explorant la piste de nouveaux biomarqueurs. Depuis son inauguration en février 2014, la chaire développe ses activités au sein de l’Institut pour la mémoire et la maladie d’Alzheimer (IM2A) à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, en étroite collaboration avec l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (ICM) et le Commissariat à l’Énergie atomique (CEA), permettant un dialogue constant entre recherche fondamentale et clinique.

Cette chaire est portée par Harald Hampel, spécialiste reconnu internationalement pour ses travaux sur la maladie d’Alzheimer, professeur à Sorbonne Université, au département de neurologie de la Pitié Salpêtrière et à l’IM2A.

  • Mécène : Fonds AXA pour la Recherche
  • Montant total du mécénat : 3M€
L’Université des Patients

Fondée par le Pr. Catherine Tourette-Turgis en 2009, l’Université des Patients propose à des patients experts, une formation à Sorbonne Université. Il s’agit de la première université au monde qui, à la fois, forme et diplôme des malades chroniques en prenant en compte la validation de leur expérience acquise au cours de la maladie et de leurs soins. En leur délivrant un diplôme, l’Université des Patients permet à des malades de se professionnaliser mais aussi de réduire leur isolement social et d’améliorer leur estime de soi.

  • Mécènes : MSD AVENIR - Malakoff Méderic Humanis – Novartis - ViiV Healthcare SAS
  • Montant total du mécénat : 1,7M€