23 JAN 2019
Open Brain Bars
Open Brain Bars - © ICM

Les maladies neurologiques inquiètent et questionnent. De par son mécanisme complexe et son rôle clé parmi les organes du corps humain, le cerveau quant à lui fascine. Sorbonne Université se situe au cœur de ces problématiques de santé et de société et, avec les Open brain bars de l’institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM), part à la rencontre du grand public pour vulgariser, informer et sensibiliser.  

Implanté dans l’enceinte de la Pitié-Salpêtrière, ce centre de recherche de dimension internationale dédié aux maladies du système nerveux, dirigé par le professeur Alexis Brice, est unique en son genre. 22 000m² de laboratoires à la pointe de la technologie, au sein desquels chercheurs et médecins de tous horizons dont certains enseignent à la faculté de médecine, côtoient directement les malades.  L’objectif : accélérer les découvertes sur le fonctionnement du cerveau afin de développer, le plus rapidement possible, des traitements efficaces contre les affections neurologiques, qu’elles soient d’ordre psychiatrique, traumatique ou encore neurodégénératif.

Conscient des interrogations suscitées par ces pathologies et de la curiosité générale liée aux avancées scientifiques et aux nouvelles technologies, l’ICM va régulièrement à la rencontre du grand public. Et du laboratoire au café parisien, il n’y a qu’un pas avec les Open brain bars (OBB). Initiées en septembre 2017, ces rencontres, qui ont pour vocation la proximité, sont aujourd’hui un événement récurrent dans l’agenda de l’institut du cerveau et de la moelle épinière. Le principe est simple : réunir, tous les deux mois, experts de rang mondial et grand public dans un lieu convivial pour échanger et débattre sur les neurosciences, l’innovation médicale ou le futur de la santé. Loin des conférences traditionnelles, les Open brain bars se veulent interactifs et accessibles au plus grand nombre : patients ou non, jeunes et moins jeunes ; ces afterworks réunissent chaque fois entre 90 et 150 personnes. Pour le docteur Stéphane Epelbaum, neurologue à la Pitié-Salpêtrière et chercheur à l’ICM, intervenu lors d’un OBB dédié à la maladie d’Alzheimer, « cela a eu beaucoup de sens pour nous de sortir de l’hôpital, du laboratoire, pour débattre de ces questions de représentations avec le public ». Une audience curieuse qui vient en nombre s’informer, se documenter et se cultiver sur des sujets qui inquiètent, à l’exemple de la maladie de Parkinson, de la dépression ou du burn out et d’autres, littéralement passionnants comme la compréhension des émotions, l’intelligence artificielle ou encore la place des objets connectés dans notre quotidien.

Rendez-vous mardi 19 février pour la prochaine édition des Open brain bars, consacrée à la rééducation post AVC.

 

- Découvrez également... l'étude des processus créatifs par Emmanuelle Volle, neurologue et chercheure à l'ICM. -