27 OCT. 2018

L’ERC Synergy Grant, une bourse européenne d’excellence

Le projet Extreme-scale Mathematically-based Computational Chemistry (EMC2) porté par Eric Cancès1, Laura Grigori2, Yvon Maday3 et Jean-Philip Piquemal4, a remporté l’appel à projets ERC* Synergy Grant 2018, et figure parmi les 27 lauréats de ces bourses hautement convoitées.

Inscrite dans le cadre du programme de recherche et d'innovation Horizon 2020, la bourse ERC Synergy a pour objectif de financer des projets de recherche exploratoire sur un thème innovant sur une durée de 6 ans pour un budget d’environ 10 millions d'euros.

Destinée à des équipes de 2 à 4 chercheurs, cette bourse soutient des scientifiques qui souhaitent ensemble aborder des problèmes de recherche ambitieux aux frontières de la connaissance, en réunissant des compétences, des disciplines et des ressources complémentaires.

Avec un niveau de compétitivité particulièrement élevé, l’appel à projets ERC Synergy Grant récompense des projets d’excellence qui abordent conjointement des sujets de recherche complexes et novateurs ayant une dimension collaborative fondamentale.

Le projet Extreme-scale Mathematically-based Computational Chemistry (EMC2)

L'ambition du projet EMC2 est de réaliser des percées scientifiques dans le domaine de la simulation moléculaire en rassemblant l'expertise d'une communauté pluridisciplinaire aux interfaces des mathématiques, de la chimie, de la physique et de l’informatique.

Largement utilisée dans les domaines de la chimie et de la physique théoriques, expérimentales et industrielles, de la biologie moléculaire, de la pharmacologie, de l'électronique, des sciences des matériaux et de la production et du stockage d'énergie, la simulation moléculaire permet d’étudier des systèmes moléculaires allant des petits systèmes chimiques aux grandes molécules et matériaux biologiques. Elle englobe toutes les méthodes théoriques et techniques de calcul (de la mécanique classique à la mécanique quantique) utilisées pour modéliser le comportement des molécules. Essentielle au développement de l'ingénierie à l'échelle atomique, elle permettra, à terme, de proposer une nouvelle façon de concevoir par design rationnel des produits, comme des médicaments ou certains matériaux. 

Pour atteindre cet objectif, il est nécessaire d’augmenter considérablement l'efficacité de cette simulation moléculaire en travaillant, avec des experts en chimie, physique, mathématiques appliquées et informatique, sur les modèles, les méthodes numériques et leur mise en œuvre pratique (superordinateurs) afin de modéliser des systèmes biologiques de plusieurs centaines de millions d’atomes (cellule) ou d’accroire la finesse des descriptions des structures électroniques de molécules complexes.

Alors que les collaborations entre les mathématiques, l’informatique et la chimie sont encore peu développées dans le monde, le projet EMC2 est un exemple exceptionnel de convergence de ces compétences transversales. Ce projet amplifie et magnifie l’effort initial de collaboration entre des chercheurs de différentes disciplines commencé il y a 6 ans au sein du labex Calsimlab**. Pour concevoir les logiciels de simulation moléculaire de demain capables d’utiliser toutes les ressources promises par les nouvelles et futures générations de supercalculateur, ces chercheurs ont appris à se parler et à se comprendre afin d’avancer ensemble de manière plus rapide et plus précise sur un objectif commun.

Sous la direction des quatre porteurs de projet, EMC2 est un exemple de transversalité adossée à l’excellence scientifique, qui illustre parfaitement la réussite de Sorbonne Université en tant qu’université pluridisciplinaire de rang mondial en collaboration avec des institutions partenaires privilégiées comme l’Inria et l’École des Ponts ParisTech.

Voir l'interview des porteurs du projet EMC2 


*European Research Council / Conseil Européen de la Recherche

**Le labex Calsimlab est porté par l'Institut des Sciences du Calcul et des Données de Sorbonne Université.

1 Eric Cancès : Professeur École des Ponts ParisTech, directeur du CERMICS de l’École des Ponts ParisTech, membre de l'équipe-projet MATHERIALS, équipe commune Inria/ENPC

2 Laura Grigori : Directrice de Recherche Inria et responsable de l’équipe-projet Alpines, équipe commune Inria/Sorbonne Université et membre de Inria Paris et du laboratoire Jacques-Louis Lions (Sorbonne Université/Paris Diderot/CNRS)

3 Yvon Maday : Professeur Sorbonne Université, membre de l’Institut Universitaire de France, mathématicien au laboratoire Jacques-Louis Lions (Sorbonne Université/Paris Diderot/CNRS) et directeur de l’Institut Tremplin Carnot Smiles

4 Jean-Philip Piquemal : Professeur Sorbonne Université, membre de l’Institut Universitaire de France, chimiste au laboratoire de Chimie Théorique (Sorbonne Université/CNRS) et directeur de l’Institut Parisien de Chimie Physique et Théorique (Sorbonne Université/CNRS)