07 MAI 2018

Le Conseil Européen de la Recherche (ERC) a publié la liste des lauréats de l'appel ERC Advanced Grant qui récompense des chercheurs et chercheuses de haut niveau identifiés comme des leaders dans leur domaine respectif. La France est 3e avec 34 lauréats : une belle réussite à laquelle contribue Sorbonne Université qui compte 5 lauréats.

  • Viviane Baladi, chercheuse CNRS à l'Institut de mathématiques de Jussieu - Paris Rive Gauche (Sorbonne Université/CNRS/Université Paris Diderot)
    • Projet SOS : développer les outils de l'analyse mathématique permettant de décrire les systèmes dynamiques issus de modèles physiques naturels, qui ont résisté jusqu'ici à une étude rigoureuse en raison de la présence de singularités.
       
  • Michel Brune, chercheur CNRS au Laboratoire Kastler Brossel (Sorbonne Université/CNRS/Collège de France/ENS Paris)
    • Projet Trenscrybe : créer une nouvelle plateforme de simulation quantique fondée sur des atomes de Rydberg circulaires piégés pour simuler des réseaux de spins en interaction.
  • Lyderic Bocquet, chercheur CNRS au Laboratoire de physique statistique de l'ENS (Sorbonne Université/CNRS/ENS Paris/Université Paris Diderot)  
    • Projet Shadoks : développer des « machines ioniques » artificielles, permettant de manipuler et contrôler activement le transport d'ions et de fluides dans des canaux nanométriques. Le but : construire des architectures artificielles mimant les fonctionnalités de la machinerie ionique existant dans la nature.
  • Julien Fuchs, chercheur CNRS au Laboratoire pour l'utilisation des lasers intenses (Sorbonne Université/CNRS/CEA/Ecole polytechnique) 
    • Projet Genesis : réunir en laboratoire les conditions de la nucléosynthèse d'éléments très lourds grâce à une nouvelle génération de lasers ultra-intenses afin d'élucider les conditions qui ont donné naissance à ces éléments présents dans tout l'Univers.
  • Paolo Privitera, chercheur de l'université de Chicago et au Laboratoire de physique nucléaire et des hautes énergies (Sorbonne université/CNRS/Université Paris Diderot)
    • Projet Damic-M : perfectionner des détecteurs pour rechercher des particules de matière noire légère avec une sensibilité inégalée. L'expérience sera située dans le laboratoire souterrain de Modane (CNRS/Université Grenoble Alpes).
       

Pour en savoir plus :

Le site Horizon 2020