17 JANV. 2019

L'équipe du laboratoire Physique et Mécanique des Milieux Hétérogènes (PMMH : Sorbonne Université/université Paris Diderot/CNRS/ESPCI) a appelé « baromorphes », ces objets qui s’inspirent du développement des êtres vivants pour se transformer.  Benoit Roman, membre de l’équipe de recherche, estime que cela pourrait révolutionner notamment la robotique, en créant des robots « capables de se métamorphoser ».

On savait jusqu’alors créer des objets capables de changer de forme de façon assez limitée, comme simplement se courber. Emmanuel Siéfert, Etienne Reyssat, José Bico, et Benoît Roman du laboratoire Physique et Mécanique des Milieux Hétérogènes, sont parvenus à créer des objets souples, capable de changer de forme de manière réversible et dynamique. Ensemble ils développent ce projet depuis novembre 2016. Leurs baromorphes contiennent un réseau de canaux d’air, dont le choix de la géométrie permet de programmer une dilatation plus ou moins intense selon les endroits, et ainsi de métamorphoser une forme. Il s’agit là de ce qu’on pourrait appeler une intelligence matérielle : la forme est encodée dans la matière. « Cette technique s’inspire de la biologie car les organes des êtres vivants se forment ainsi. Certains tissus grandissent plus que d’autres et prennent une forme tridimensionnelle complexe. » Autour de ces canaux à géométrie variable, les baromorphes peuvent être constitués de tout matériau élastomère, c’est-à-dire qui peut se déformer sans casser, comme le caoutchouc.

Ces objets architecturés ouvrent le champ des possibles en matière de robotique souple. « On pourrait par exemple s’en servir pour créer des robots sans articulations ou membres rigides sur le modèle des poulpes, capables de se déplacer dans des environnements complexes ou encombrés. » Des robots qui pourraient servir en cas d’exploration après une catastrophe naturelle, ou encore dans le cadre chirurgical, en rentrant par une petite incision pour se déployer une fois à l’intérieur du patient.

Baromorphe
Exemple de transformation du matériau