30 NOV. 2018

Quelques mois seulement après avoir été la cinquième femme à entrer à l'Académie française, Barbara Cassin est désormais la cinquième femme à se voir décerner la plus haute distinction scientifique française : la médaille d'or du CNRS. 

Barbara Cassin
Barbara Cassin © Tomislav Medak

Directrice de recherche émérite au centre de recherches sur la pensée antique Léon Robin (CNRS/Sorbonne Université), Barbara Cassin explore, à travers son œuvre, le pouvoir des mots et la force du langage dans une perspective à la fois historique et pratique.

Après des études de philosophie à Sorbonne Université et un début de carrière en tant qu'enseignante et traductrice, elle entre au CNRS en 1984. Philosophe, philologue, helléniste, elle travaille sur la question de la traduction comme « savoir-faire » avec les différences culturelles et pense les langues comme autant de points de vue sur le monde.

De Homère à Heidegger en passant par Leibniz et la psychanalyse, ses recherches lui ont permis de questionner les fondements de la pensée rationnelle et les ressorts de l'efficacité d'un discours.

Comme les langues qu’elle étudie, elle est plurielle. Editrice et directrice de collections, présidente pendant plusieurs années du Collège international de philosophie, elle est aussi, en 2016, commissaire de l’exposition Après Babel, traduire, portant sur les enjeux culturels et politiques de la traduction, au MuCEM (Marseille).

Alliant en permanence la recherche sur les textes anciens aux enjeux contemporains, Barbara Cassin est une chercheuse engagée. Participant à de nombreux programmes d’échanges culturels, elle devient, en 2006, experte au sein du groupe sur le multilinguisme pour la Commission européenne. Membre de la délégation française de l'Unesco, elle se voit confier la coordination du réseau « Femmes philosophes ».

En 2012, elle reçoit le Grand Prix de philosophie de l'Académie française pour l'ensemble de son œuvre et est élevée, en 2014, au grade de chevalier de la Légion d'honneur.

Aujourd’hui, elle développe un projet d'innovation sociale : la création de « Maisons de sagesse » dont le but est de créer des espaces d'échanges autour de la traduction, de la transmission des cultures et du dialogue entre les religions.

Pour en savoir +