19 DÉC 2018

L’institut de la Vision (IDV) fêtera bientôt ses dix ans. Récemment, lors de la réévaluation par le haut conseil de l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur, le jury l’a décrit comme « le premier centre de recherche sur la vision au monde ». Cet établissement à l’architecture futuriste, fondé et dirigé par le professeur José-Alain Sahel, figure parmi les six instituts phares que compte Sorbonne Université et dispose de 6 000m² entièrement dédiés à la recherche. Près de 300 chercheurs représentant 25 nationalités travaillent quotidiennement avec les médecins du Centre d’Investigation Clinique du CHNO des Quinze-Vingts, qui se situe juste à côté.

Institut de la Vision - devanture
Institut de la Vision © photothèque du CNRS

Labellisé Institut Carnot*, l’IDV noue et entretient des liens très forts avec le monde de l’industrie. Le centre de recherche dispose en effet d’un incubateur de start-up, Voir & Entendre**, abritant en son sein une dizaine d’entités développant des projets appliqués pour, d’une part, prévenir la maladie et, d’autre part, permettre aux patients de recouvrer la vue. Des start-up de l’IDV (Pixium Vision, Gensight Biologics) ont des essais cliniques en cours et d’autres comme Sparing Vision devraient bientôt suivre. Il s’agit toujours de prévenir la cécité ou de restaurer une vision utile chez des patients aveugles. Un exploit, lorsque l’on sait que la cécité est l’un des handicaps les plus excluants et les plus craints***!

Institut de la Vision - machine
Institut de la Vision © Sorbonne Université - Pierre Kitmacher

Alors que cette année s’achève, 2019 sera particulièrement notable pour l’institut de la Vision. Un jury international vient de sélectionner le projet FOReSIGHT, coordonné par le professeur José-Alain Sahel et dont font partie l’IDV et le centre hospitalier national d’ophtalmologie des Quinze-Vingts, pour un financement de 50M€ alloué par le secrétariat général pour l’investissement afin de créer un institut hospitalo-universitaire (IHU) en ophtalmologie. L’objectif, selon Serge Picaud, directeur de recherche Inserm à l’IDV, est de développer « l’hôpital de demain en ophtalmologie », regroupant la recherche expérimentale et clinique en un seul lieu voué à l’excellence scientifique et médicale, afin d’accélérer le transfert des innovations thérapeutiques en clinique et de faciliter l’accès pour tous à ces innovations.   

*Label attribué par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation à des laboratoires de recherche publique s’engageant dans la recherche partenariale avec les entreprises.

**Cet incubateur abrite également des entreprises développant des solutions et services innovants dans le domaine de la santé auditive.

 ***Selon une étude américaine publiée le 4 août 2016 dans JAMA Ophthalmology, la cécité est le premier handicap craint par la population.