Réhabilitation de l’Institut d’Etudes Hispaniques

L’Institut d’Etudes Hispaniques (IEH), situé au 31 rue Gay Lussac, est l’un des 16 sites franciliens historiques de Sorbonne Université. Édifié en 1929, puis surélevé au début des années 1960, l’IEH profite d’une surface de 1 760 m 2 sur six niveaux. Aujourd’hui, c’est un bâtiment vieillissant qu’il est indispensable de réhabiliter pour en faire un « beau lieu », propice aux apprentissages et aux enseignements. Le projet architectural a pour objectif de repenser les aspects fonctionnels et techniques du site, mais aussi et surtout de revaloriser la richesse historique de l’institut pour en faire un lieu de prestige et un véritable instrument de communication (exposition permanente, conférences, relations internationales…).

Pour soutenir la réhabilitation de l’Institut d’Études Hispaniques et en savoir plus, suivez le blog dédié : https://ieh.hypotheses.org

La grande bibliothèque d’enseignement, au cœur du campus Pierre et Marie Curie

Favorisant le brassage des idées et des pratiques, la bibliothèque des Licences s’envisage sous l’angle de la diversité des usages. Construite sur le modèle du learning center, entièrement intégrée aux enseignements, interdisciplinaire, ce lieu symbolise la mise en œuvre d’une pédagogie nouvelle. Sur 3 500 m 2, elle dispose de 700 places en salle de lecture, de 26 salles individuelles, de 26 salles collectives (2 à 6 personnes), de 150 ordinateurs fixes et portables, d’une salle de formation innovante dotée de mobilier mobile et d’équipements multimédias interactifs, d’un espace pédagogique dédié aux réunions de travail, à des cours ou des rencontres enseignant / étudiant. Dans une volonté de transversalité, elle offre à tous les étudiants de Sorbonne Université un lieu de travail moderne et convivial aux modalités plurielles.

Le regard d’Anne-Catherine Fritzinger, directrice des bibliothèques de Sorbonne Université

Anne-Catherine Fritzinger
Anne-Catherine Fritzinger © Alice Santini

Véritable phare sur le campus de Sorbonne Université, la bibliothèque des Licences constitue une illustration remarquable de la façon dont un équipement bien pensé en amont et accompagné par des mécènes, contribue à l’épanouissement de ceux qui se  l’approprient. Comme le souligne Anne-Catherine Fritzinger, « lors de sa conception, nous avons été guidés par l’ambition de la doter d’une offre très variée en termes de services, et d’une typologie d’espaces de travail en phase avec la diversité des besoins des étudiants et des enseignants ». Sa réalisation a été soutenue notamment par un mécénat des anciens personnels de Sorbonne Université confortant la dimension de transmission au cœur des missions de la bibliothèque. Vaste et stimulante, propice à l’étude, aux recherches documentaires, au travail en solitaire ou en groupe, elle s’émancipe des problématiques des bibliothèques traditionnelles liées au conflit des usages. Ici, ils se côtoient, se respectent, se complètent au sein d’un espace valorisé par d’indéniables qualités architecturales en termes d’esthétique, de luminosité comme de qualité acoustique. « Les nouvelles pratiques de travail connectées et collaboratives sont au cœur de ce projet », souligne Anne-Catherine Fritzinger, pour qui la bibliothèque des Licences rayonne au-delà de Sorbonne Université. « Pour continuer à se distinguer, elle doit poursuivre le déploiement de nouveaux services, outils, espaces, mobiliers, restaurations d’ouvrages, expositions..., pour lesquels le mécénat est incontournable ».

Pour soutenir Sorbonne Université

Mis à jour le 12 JUIN 2018