Trois questions à Jean Chambaz, Président de Sorbonne Université

Jean Chambaz
Jean Chambaz, Président de Sorbonne Université © Sorbonne Université

Qu’est-ce qui caractérise Sorbonne Université ?

Sorbonne Université est née de la fusion de deux universités de recherche parisiennes parmi les meilleures en France. Afin de répondre aux enjeux d’aujourd’hui et aux défis du monde de demain, il nous paraissait essentiel de disposer d’une palette de l’ensemble des savoirs disponibles. Nous avons donc conjugué sciences, médecine, humanités, sciences humaines et sociales au sein d’une institution qui se caractérise par une très forte tradition, par le prestige de ses enseignements et par la notoriété de ses instituts de recherche.  

Comment envisagez-vous son évolution ?

Il nous faut être mieux armés pour remplir notre mission, à savoir comprendre, préparer et accompagner les transformations de la société et du monde. C’est pour cela que nous proposons depuis quelques années à nos étudiants une formation bi-disciplinaire visant à renforcer leur esprit critique. De même, en recherche, nos collègues se mobilisent sur des thèmes regroupant un ensemble de compétences complémentaires, qui portent haut le concept de multidisciplinarité, celle-ci étant nourrie par l’excellence. En parallèle, nous souhaitons nous engager dans l’éclairage, la préparation et le soutien de la révolution numérique au sein de la société et de l’économie. Plus globalement, nous militons pour la maîtrise des connaissances en tant que bien commun de l’humanité et pour un développement responsable en termes sociétal et écologique. Autant de défis pour lesquels nous incitons des mécènes à nous rejoindre, à participer à cette aventure humaine et cette ambition que nous arborons : mieux servir la société.

Quelles ambitions de Sorbonne Université seront réalisées grâce à la campagne « Bienvenue au futur » ?

Ces ambitions importantes nécessitent des ressources à la hauteur. La Fondation Sorbonne Université a été pionnière en la matière ces dernières années, elle nous a aidés à mettre en place des chaires de recherche, des projets de formation, à recruter d’éminents chercheurs, acquérir des équipements, et proposer une aide concrète à des étudiants brillants issus de milieux défavorisés ou par exemple à des jeunes filles voulant s’orienter vers les carrières scientifiques. Les résultats nous donnent envie de démultiplier l’ensemble de ces dispositifs au travers de la campagne de levée de fonds « Bienvenue au futur ». C’est l’un de mes souhaits pour les années à venir. J’espère que dans dix ans, nous aurons consolidé la confiance de nos mécènes, réalisé des avancées concrètes et que le leadership de Sorbonne Université se sera renforcé au niveau international. J’imagine un campus où il fera bon vivre, étudier, travailler, dans une ambiance d’épanouissement individuel et collectif, un prérequis pour remplir cette mission extraordinaire qui est la nôtre : transmettre les connaissances, mieux appréhender les problèmes du monde, y apporter des solutions et susciter l’enthousiasme de jeunes étudiants afin qu’ils prennent le relais et poursuivent le chemin accompli par Sorbonne Université.  

 

Mis à jour le 12 JUIN 2018